REVIZ.fr – Electrostatique

Niveau : terminale
Matière : physique (mécanique)

Deux corps portant des charges électriques de même signe se repoussent.
Deux corps portant des charges électriques de signes contraires s’attirent. Une charge électrique est exprimée en Coulomb (C).
La charge de l’électron est -e = – 1,6 x 10-19 C

 Si les charges A et B sont de même signe

Valeur des forces électriques

Dans les deux cas, on a = – avec :

FA/B = FB/A = x

  • FA/B et FB/A sont en N
  • r2 est en m2
  • qA et qB sont en C
  • = 9.109 S.I. où est la permitivité du vide

En un point de l’espace, il existe un champ électrique si, en plaçant une charge q en ce point, elle est soumise à une force électrique telle que :

= q

soit encore :

=

avec en N, q en C et en N.C-1

Par exemple, une charge Q placé en un point O crée, en un point A de l’espace, le champ :

(A) = x OA

 Remarque

dépend de Q et de r, mais pas de la charge q de la particule sur laquelle s’exerce le champ .

Lignes de champ

Pour une charge ponctuelle, les lignes de champ sont radiales et orientées selon .

Si Q < 0 : est centripète (= dirigé vers le centre).
Si Q > 0 : est centrifuge (= il fuit le centre).

Un champ électrique est uniforme si, en tout point de l’espace considéré, il conserve :

  • même sens
  • même direction
  • même valeur


Les lignes de champ sont alors parallèles.

Exemple du condensateur plan

Deux plaques métalliques parallèles et chargées, séparées d’une distance d, forment un condensateur. On les appellent les armatures du condensateur.

A l’intérieur d’un condensateur plan, il existe un champ électrique uniforme tel que :

  • est perpendiculaire aux plaques
  • il est dirigé du + vers le – (le « sens des potentiels décroissants »)
  • sa valeur est E = avec U en V, d en m et E en V.m-1
REVIZ.fr – Electrostatique
Retour en haut