REVIZ.fr – Les systèmes oscillants

Niveau : terminale
Matière : physique (systèmes oscillants – électricité)

On rencontre des systèmes oscillants dans de nombreux domaines, par exemple :

  • Physique : pendule pesant, pendule élastique, oscillation électrique…
  • Acoustique : vibration d’une membrane de haut-parleur, instruments à cordes…
  • Chimie : réaction oscillante
  • Biologie : le fonctionnement du coeur
  • Hydrodynamique : les marées…

La durée de l’oscillation est appelée période. Elle est notée T. Il s’agit du plus petit intervalle de temps au bout duquel le phénomène se répète.
La fréquence f, inverse de la période, mesure le nombre de périodes par seconde.

f =

Lorsque T est en secondes, f est exprimée en hertz (Hz). Pour caractériser un oscillateur, on peut également calculer son amplitude, c’est-à-dire la valeur maximale atteinte au cours de la période. Pour un pendule pesant, l’amplitude représente l’angle maximum atteint au cours du mouvement.

Pour un oscillateur électrique, on pourra mesurer la tension ou l’intensité maximale.

Pour osciller, un système oscillant nécessite de l’énergie. Si il n’y a pas de frottements, l’oscillateur oscille indéfiniment avec la même amplitude. On dit que le système est non amorti.

En revanche, en présence d’une force de frottements (air, friction…), l’oscillateur perd progressivement de l’énergie. L’amplitude des oscillations diminue puis s’annule : le système est amorti.

REVIZ.fr – Les systèmes oscillants
Retour en haut